Un iPhone 6 avec une pile à hydrogène bat des records d’autonomie

iPhone-7-batterie-interne

Et si votre téléphone portable carburait à l’hydrogène? C’est le pari osé d’Intelligent Energy qui a développé un prototype d’iPhone 6 dont la batterie peut alimenter le smartphone pendant une semaine sans avoir besoin d’être rechargée, rapporte The Telegraph.

Pour ce faire, la société britannique a réussi à intégrer à l’intérieur de l’iPhone 6 une pile à combustible, qui transforme l’hydrogène en électricité. « Nous avons réussi à créer une pile à combustible si fine qu’elle s’intègre dans le châssis sans altération et en conservant la batterie rechargeable », précise Henri Winand, le PDG d’Intelligent Energy. « A notre connaissance, personne n’avait jamais réussi cela. »

Quand à savoir pourquoi avoir utilisé un iPhone 6, le patron n’a pas voulu commenter, mais le quotidien britannique affirme que la société travaille étroitement avec Apple (qui a d’ailleurs déposé plusieurs brevets sur ce type de technologie).

Avec Apple ou non, la société est en tout cas pressée de réaliser une version commercialisable de ce prototype. Le directeur financier de l’entreprise estime que la technologie sera prête pour le public dans moins de deux ans et que tout dépend « de la vitesse à laquelle notre partenaire voudra l’utiliser » sur ses smartphones.

Selon The Telegraph, le prototype ressemble à un iPhone 6 classique, si ce n’est des systèmes d’aération à l’arrière pour évacuer la vapeur d’eau (imperceptible à l’oeil nu). Pour recharger la pile à combustible, il faut actuellement passer par la prise casque modifiée. Et si vous voulez écouter de la musique? N’ayez crainte, la société prévoit pour le lancement une sorte de cartouche qui se fixerait sur le téléphone et alimenterait la pile en hydrogène, certainement grâce à une prise dédiée.

Déjà un chargeur à hydrogène pour smartphone

Mais comment ça fonctionne, une pile à combustible? Quand l’hydrogène passe dans la pile, ses protons et ses électrons se séparent. Les protons passent directement de l’anode à la cathode, les deux composants d’une batterie. Les électrons eux, passent par un autre circuit qui va justement créer l’électricité. Ensuite, les deux particules se recombinent avec l’oxygène présent dans l’air. Au final, de l’électricité est produite, de même que de la vapeur d’eau et de la chaleur.

Intelligent Energy n’en est pas à son coup d’essai sur l’hydrogène. Fin 2014, elle dévoilait Upp, un chargeur portable pour smartphone permettant de recharger une batterie entre 3 et 5 fois. Par rapport à un chargeur portable classique, Upp ne perdait pas de puissance si on ne l’utilisait pas pendant un certain temps. Par contre, le prix était prohibitif: 200 euros et… près de 8 euros pour recharger l’engin en hydrogène. Car ce gaz n’est pas aussi accessible qu’une prise électrique, il est donc nécessaire d’acheter des cartouches à usage unique.

Pour son nouveau projet, la société espère proposer des cartouches de recharge au prix d’un « latte » (café au lait à l’américaine, sûrement plus cher qu’un café au comptoir à la française) et espère ainsi toucher un marché de plus de 400 milliards de dollars par an. Pour autant, rien ne dit que les utilisateurs soient prêts à payer pour une recharge de smartphone, si longue soit-elle.

A lire aussi :  Une batterie qui tient 200 000 cycles créée par un étudiant